Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Si vis pacem, para bellum !

Publié par Frédéric Blanc sur 17 Avril 2013

Les députés de la République sont empêchés par les forces de l'ordre de se rendre à l'Assemblée Nationale

Youtube

Ainsi, un pas de plus vers la dictature est franchi !

Sous la présidence "Hollande" on aura tout vu! Devant l'immobilisme du gouvernement Ayrault, finalement le slogan, "le changement c'est maintenant" se transforme doucement mais sûrement, tel un poison se répandant dans le sang, en "la dictature c'est maintenant".

Ce soir 4 députés de l'opposition UMP qui souhaitaient rentrer à l'Assemblée Nationale ont été bloqué par des CRS. Aucun officier de police ne supervisait le point de passage pour permettre aux députés de circuler librement.

Les CRS ne font qu'exécuter les ordres, par contre il est inadmissible que les députés sur présentation de leur carte officielle ne puissent pas rentrer.

Alors sans doute demain entendra t-on dans les médias qu'il ne s'agit que d'un problème de communication, que les CRS étaient trop zélés, etc. Bref on trouvera bien un moyen de noyer le "Cahuzac", enfin le poisson!

En ces périodes de trouble, François Hollande et son gouvernement ne devraient ils pas chercher l'apaisement et ainsi éviter à tout prix ce genre de situation, qui sera forcément médiatisée, amplifiée, relayée à la vitesse de l'éclair par les réseaux sociaux et autres technologies de l'information 2.0 ?

On a l'impression que tout est fait au contraire pour remettre de l'huile sur le feu, pour provoquer les dérapages, alors que la situation est déjà tellement instable.

Comme je l'ai dit plus haut les CRS comme tous militaires ont obéi à des ordres. Par contre la personne qui leur a donné cet ordre est en faute et aurait du rester sur place afin de permettre aux députés quelque soit d'ailleurs leur couleur politique de pouvoir aller et venir sans problème dans leur lieu de travail.

Espérons que ce genre d'incident restera isolé, les français ne sont pas dupes et n'accepteront pas longtemps ce genre de pratique.

A bon entendeur...

Commenter cet article

Tom 17/04/2013 12:44

L'Etat PS se permet tout. Exigeons la démission de Valls et tout les autres pantins