Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Messieurs les #CRS avez-vous reçu l’ordre de casser du #veilleur ?

Publié par Frédéric Blanc sur 4 Juillet 2013

Les veilleurs

Les veilleurs

Nota : Le titre de cet article se veut provocateur, mais l'article lui-même est plutôt une réflexion personnelle sur les évènements qui touchent actuellement notre pays.

 

L’état ne comprend t-il pas que plus il va intervenir contre les #Veilleurs, de surcroit violemment, plus ces derniers se sentiront légitimes dans leur action et plus forts pour résister à ce qu’ils considèrent à juste titre ou pas comme étant une oppression.

La devise des #CRS est « Servir », oui mais servir qui ? L’Etat ? Si c’est l’Etat alors c’est nous, nous les #contribuables. Pouvons-nous penser un seul instant que quelques personnes debout ou assises par terre sont une menace pour l’Etat ou pour les badauds et touristes qui passent par-là ?

Soyons sérieux ! Messieurs les Commandants de Police, Commandants de la CRS, Capitaines de Police, Lieutenants de Police, Majors de Police, Brigadiers-Chef de Police, Brigadiers de Police, Gardiens de la Paix vous savez très bien que ces jeunes gens inoffensifs, qui ne dérangent personne à part Monsieur le Président de la République, n’exercent qu’un droit légitime dans notre pays de manifester, droit reconnu par la Cour Européenne des Droits de l’Homme d’ailleurs.

L’ancien militaire que je suis, se rappelle des enseignements de ses supérieurs qui disaient :

« Un militaire ça ne réfléchit pas, ça obéit, sauf quand l’ordre va à l’encontre des valeurs fondamentales »

Tout est dit !

  • Que vous fassiez maintenir l’ordre, c’est normal, cela fait partie de vos prérogatives
  • Que vous fassiez office de service d’ordre, c’est normal, cela fait partie de vos prérogatives
  • Que vous luttiez contre les violences urbaines, c’est normal, cela fait partie de vos prérogatives

Mais que vous fassiez évacuer par une violence non nécessaire des personnes pacifiques, qui ne cassent rien et dont le seul crime est de n’être pas d’accord avec la dénaturation de la famille qui est train de se produire dans notre société, là ce n’est pas normal.

  • Car perturbent-ils l’ordre ? Non, ils sont assis ou debout, silencieux
  • Car génèrent-ils des violences urbaines ? Non, à contrario d’autres groupes manifestants eux ne cassent rien et respectent les institutions de notre République

Ce n’est pas normal car votre devise est de « Servir » tout en menant à bien vos missions. En aucun cas, il ne vous est demandé de « Sévir » ! Si de surcroit, un ordre vous demande ouvertement de sévir contre ces manifestants pacifiques, votre morale de militaire, votre morale de citoyen, votre morale d’enfant de la nation, votre morale de parent pour certains d’entre vous, vous ordonnent de ne pas exécuter cet ordre. Ces manifestants réclament seulement le droit d’être entendu, d’être rassurés, de pouvoir discuter et échanger, ils veulent un apaisement, un geste de Madame Taubira.

La famille c’est sacré, pas seulement par la notion religieuse qui y est attachée dans notre France aux racines catholiques, mais également dans tout ce que cela représente. Le changement que Madame Taubira demande est trop brutal, trop rapide, la société voulait pouvoir s’exprimer sur le sujet, elle voulait avoir le temps d’y réfléchir, d’en débattre, elle est en train d’être brimée sous vos tonfas et gaz lacrymogènes, tout cela parce qu’il fallait respecter rapidement, au pas de courses même, une promesse de campagne. Pourquoi ne pas s’être tout d’abord attaqué avec autant de force, d’énergie et de convictions que pour le Mariage Pour Tous à ce qui préoccupe vraiment les Français : le chômage et le pouvoir d’achat, avoir un travail et pouvoir acheter le nécessaire pour sa famille ? Pourquoi ? Pourquoi Monsieur le Président, pourquoi avoir voulu tellement diviser la France sur un sujet que vous saviez sensible, mille fois pourquoi et sans doute pas l’ombre d’une réponse ou plutôt si, une, la seule que je vois : parce que c’était plus facile. Plus facile oui, mais tellement dangereux pour notre société, monter les Français les uns contre les autres voici le résultat.

Ainsi, Messieurs, je ne vous demande pas d’abandonner vos postes ou de refuser les ordres, bien évidemment non et d’ailleurs je ne suis personne pour vous le demander, mais simplement de vous poser la question morale suivante :

« Est-ce que je pourrai me regarder dans la glace demain matin après avoir pratiqué des violences « sur ordre » sur des adolescents qui ont l’âge de mes enfants, sur des personnes âgées qui pourraient être mes parents, sur des hommes et des femmes de mon âge qui ont appris les mêmes valeurs que moi sur les bancs de l’école ? Pourrai-je être fier de moi, mes enfants seront-ils fiers de moi, si je viens à frapper ou pire blesser des gens finalement innocents ? »

Si la réponse est « oui » alors continuez allègrement, mais alors cela voudra dire que l’humanité qui est à la base de notre société vous a déjà abandonnée et que vous n’êtes déjà plus que des automates privés de votre libre arbitre. Et j’insiste sur le mot « privé » et sa notion de perte qui vous confère un statut de victimes malgré vous d’un système apeuré, aux abois et qui cherche par la répression à éteindre la démocratie qui s’exprime dans une forme de contestation pacifique, par des personnes pacifiques, qui exercent uniquement leur droit de circuler comme bon leur semble sur le territoire national.

Je vous laisse à votre conscience Messieurs mais sachez que la France appartient au peuple de France et que c’est lui qui fait et défait un Président, un Président ça change, vous vous resterez des militaires et peut être dans quelques mois ou quelques années vous aurez des remords pour vos actions.

 

Commenter cet article

joséphine 04/07/2013 08:50

Très bel article où tout est dit ! Mais ces policiers, se trouvent "pris entre deux feux". Ont-ils eu ordre d'exercer la violence ? Mais comme vous l'avez dit, on peut faire respecter l'ordre sans brutalités........